Contact     

Une Ariégeoise saisit la justice pour faire taire les cloches d’une église

Une Ariégeoise saisit la justice pour faire taire les cloches d’une église
By: sputniknews Posted On: June 12, 2019 View: 0

Une Ariégeoise saisit la justice pour faire taire les cloches d’une église

Малые колокола Храма Христа Спасителя
© Sputnik . Oleg Lastochkin

Une nouvelle habitante du centre-ville de Foix, en Ariège, a déposé plainte au tribunal administratif pour faire taire les sonneries nocturnes des cloches de l’abbatiale Saint-Volusien, rapporte La Dépêche du Midi. Selon le quotidien, le tribunal doit déterminer l’heure de sonnerie des cloches de l’église.

Une femme ayant récemment emménagé dans le centre-ville de Foix, en Ariège, a déposé une plainte au tribunal administratif contre le carillon de l’abbatiale Saint-Volusien, rapporte La Dépêche du Midi.

Les cloches de l’abbatiale Saint-Volusien, sonnant toutes les demi-heures, sont à l’origine de la plainte de cette nouvelle venue. La plaignante ignorait leur existence pour la simple raison que le carillon était en panne au moment de son emménagement. Après qu’il ait repris sa tradition bruyante, l’habitante a saisi le tribunal administratif de Toulouse pour faire taire les sonneries nocturnes.

Bien que le maire de la ville, Norbert Meler, ait accepté l’idée de faire taire les cloches de 23h30 à 5h30, la plaignante n’en est pas tout à fait satisfaite et exige le silence de 22h à 6h.

Selon le quotidien, le tribunal doit déterminer l’heure de la sonnerie des cloches de l’église.

Read this on sputniknews
  Contact Us
  sacko Ltd.

67/2 Lorem Ipsum

Tel : + (xxx) - 8XX XXX
Mail : [email protected]
Business Hours : 9:30 - 5:30

  Follow Us
Site Map
Get Site Map
  About

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Excepturi, dolores, quibusdam architecto voluptatem amet fugiat nesciunt placeat provident cumque accusamus itaque voluptate modi quidem dolore optio velit hic iusto vero praesentium repellat commodi ad id expedita cupiditate repellendus possimus unde?